L'Abbaye de San Galgano

L'Abbaye de San Galgano Les fresques

L'abbaye de San Galgano est l'un des plus beaux monuments de Toscane. L'atmosphère mystique, unique et mystérieuse de l'endroit et les nombreuses légendes qui entourent les origines et l'histoire del'abbaye et du monastère attirent beaucoup de visiteurs pendant toute l'année.

Le site se compose de deux attractions principales : la cathédrale gothique sans toit et le monastère de Montesiepi à la forme très singulière, un ermitage antique, qui accueille le tombeau de Saint Galgano et l'épée dans la pierre.

La légende de Saint Galgano

Galgano Guidotti était un chevalier dissolu qui habitait Chiusdino à la deuxième moitié du 12ème siècle. Un jour, l'Archange Michel lui apparut, le convainquit de se repentir et lui montra les voies du salut.Après cette rencontre, Sire Galgano annonça son intention de devenir un ermite et de vivre dans une caverne, mais ses amis et sa famille se moquaient de lui. Sa mère Dionisia le convainquit de mettre ses vêtements de noble et d'aller voir sa fiancée Polissena Brizzi à Civitella Marittima pour la dernière fois mais le long du chemin, le cheval de monsieur Galgano se cabra tout à coup et le chevalier tomba et se cogna la tête contre une pierre. Il soudainement sentit une force qui l'aidait à se relever et il entendit une voix séraphique à la laquelle il ne pouvait pas résister et qui le conduisait à Monte Siepi, une colline raboteuse près de Chiusdino. Là-bas il eut la vision d'un temple rond et de Jésus et de la Vierge Marie entourés par les Apôtres.

La voix guida Galgano jusqu'au sommet de la colline et l'invita à abandonner sa vie pécheresse mais le chevalier, hésitant, répondit que, même si il pensait qu'il devrait en effet changer sa vie, ça serait aussi difficile que de casser des roches avec son épée et en disant ça, il dégaina sonépée et frappa une pierre, s'attendant à ce que la lame de son épée se casse. À son grand étonnement, l'épée coupa la pierre et s'enfonça dans la pierre jusqu'à la poignée.

Sire Galgano ne laissa jamais plus la colline. Il vécut dans la pauvreté, avec les animaux sauvages comme seuls compagnons. La légende raconte que le diable envoya un homme méchant déguisé en moine pour tuer Galgano mais les loups qui vivaient avec lui déchirèrent l'homme, n'en laissant que les mains.

San GalganoL'Abbaye de San GalganoL'Abbaye de San Galgano

L'ermitage de Montesiepi

L'épée dans la pierre et les mains du méchant homme peuvent toujours être vues dans l'église du monastère de Montesiepi, construite à la fin du 12ème siècle comme mausolée pour le saint. Saint Galgano est enterré dans l'église. L'église a une forme très particulière : elle est construite comme une rotonde et les historiens présument qu'elle a été inspirée par Castel Sant'Angelo, le Panthéon de Rome ou même par untombeau étrusque comme ceux qui se trouvent dans les environs de Volterra, la ville qui autrefois contrôlait cette région. L'église a été agrandie au 14ème siècle avec la construction d'une chapelle avec des fresques L'épée dans la pierreL'Église de MontesiepiL'ermitage de Montesiepi             Le plafond de l'églisedu peintre Ambrogio Lorenzetti de Sienne.

Saint Galgano et Roi Arthur

Au cours des siècles l'épée dans la pierre et sa légende ont conduit à l'Abbaye des pèlerins et des visiteurs provenant de tous les pays du monde. Les nombreuses ressemblances avec les contes du cycle d'Arthur ne sontpeut-être pas passées inaperçues. Beaucoup d'historiens ont souligné l'incroyable ressemblance du nom du saint, Galgano, avec cela d'un des chevaliers de la Table Ronde, Galaad, qui, d'ailleurs, était d'origine romaine. D'autres historiens ont remarqué la ressemblance avec le nom du plus jeune des chevaliers du Roi Arthur : Sire Gauvain. Naturellement, l'épée dans la pierre est associée à Excalibur et un livre récent de l'auteur Mario Moiraghi, " L'énigme de Saint Galgano ", propose une explication intéressante de toutes ces coïncidences. L'auteur soutient que l'histoire de l'épée dans la pierre vient de la Toscane, en Italie et non des régions celtiques de la Grande-Bretagne ou de la France, et qu'elle a été ajoutée à la légende du Roi Arthur ultérieurement. Moiraghi soutient sa thèse en s'appuyant sur des preuves scientifiques qui datent l'épée de l'abbaye à l'année 1180, donc à un moment précédent toute référence littéraire à l'épée dans le cycle d'Arthur.L'auteur souligne également que l'enquête qui a mené à la canonisation de Saint Galgano contient une série de faits identiques à la légende de percival, celui qui trouva le Saint Graal. Si ces hypothèses étaient vraies, alors la légende d'Excalibur pourrait provenir de la Toscane, et avoir été exportée vers la France par les moines cisterciens, dont la responsabilité dans la diffusion des légendes du Roi Arthur est largement reconnue. D'ailleurs l'abbaye consacrée à Saint Galgano et la chapelle consacrée au tombeau de Roi Arthur à Glastonbury remonteraient à la même période et ceci offrirait encore un autre lien entre cet endroit magique en Toscane et le plus légendaire de tous les rois.

L'épée dans la pierre

L'Abbaye de San Galgano

L'abbaye de Saint Galgano a été construite au 13ème siècle alors que la vieille chapelle et le monastère sont devenus trop petits pour les pèlerins qui venaient visiter le tombeau du saint de Sienne. L'abbaye de Saint Galgano était la première église gothique de Toscane, et plus tard elle a été employée comme modèle pour la cathédrale de Sienne.L'abbaye a été construite selon le style cistercien typique basé sur une croix latine avec trois nefs, aux chapiteaux richement sculptés et aux rosaces, avec un cloître, et - ce qui est hors du commun - un clocher.

Au cours des siècles, les rivalités entre Sienne et Florence ont condamné l'abbaye à un déclin lent mais irréversible, et à la fin du 18ème siècle le clocher s'est écroulé, détruisant une grande partie du toit de l'église. L'abbaye a été abandonnée et les pierres ont été employées par les constructeurs des alentours pour construire des maisons et d'autres petites églises de campagne. Grâce à plusieurs restaurations la cathédrale est maintenant l'une des ruines les plus belles et les plus intéressantes de Toscane,et elle mérite une visite.

Beaucoup de légendes ont été créées pour expliquer l'absence du toit. Une des plus populaires parmi les pauvres fermiers du Val di Merse était que Napoléon avait volé le toit en or de la cathédrale. On atteint facilement l'abbaye de Saint Galgano à partir de Monticiano en 5 minutes en voiture, ou en marchant par le sentier qui a été récemment créé.

Salendo Wine Bar est parfait pour un déjeuner léger. On sert des plats froids à base de spécialités produites dans la région et accompagnées par le vin le plus appropriés.

L'Abbaye de San GalganoL'Abbaye de San Galgano

 

      appartement                                   aux alentours